Aller au contenu
37%
18 690€ collectés Presque 1 projet financé
Pour bénéficier de votre réduction fiscale sur votre déclaration de revenus 2019.

Prévenir et guérir des troubles autistiques

Difficultés à communiquer et à établir des relations sociales, troubles du comportement, réactions sensorielles inhabituelles…  Près de 700 000 personnes en France sont atteintes de troubles du spectre autistique. Malheureusement, les mécanismes biologiques, génétiques et psychiatriques de cette pathologie restent, à ce jour, encore mal connus.

Faire avancer la recherche contre l’autisme et mieux comprendre les mécanismes du neuro-développement chez l’enfant : telles sont les missions du programme « Recherche sur l’autisme » mené par la Fondation de France depuis 1999.

Comment prévenir et guérir des troubles autistiques ?

1 personne sur 150
naît avec des troubles envahissants du développement, dont l’autisme fait partie*
60 %
des enfants autistes sont non scolarisés*
le coût par mois
d’une prise en charge partielle et non adaptée*
*Cour des Comptes – Vaincre l’autisme – Opinion Way – Drees

C’est lors de la petite enfance qu’apparaissent les premières manifestations de l’autisme. Face à la maladie, les parents sont souvent démunis, en souffrance et contraints à de lourds sacrifices. Par ailleurs, si les symptômes et la gravité de la maladie varient d’un individu à l’autre, les troubles autistiques représentent un véritable handicap social. Depuis une vingtaine d’années, la Fondation de France soutient la recherche en finançant des projets innovants et pluridisciplinaires permettant, à terme, de mieux comprendre les origines de ces troubles et de lutter, plus efficacement, contre leurs effets. 

 

La Fondation de France fédère des chercheurs qui travaillent dans des champs divers comme la neuropsychologie, la pédiatrie, les sciences cognitives etc., et cherche à progressivement créer un maillage entre les équipes et les projets. Depuis quelques années, par exemple, nous subventionnons des travaux portant à la fois sur le comportement autistique et sur le comportement cérébral typique de l’enfant. L’enjeu est de faire avancer la connaissance par la comparaison.

Pierre Gressens – Président du comité Autisme et neuro-développement typique de l'enfant

Encourager la recherche médicale pour renforcer les connaissances sur le développement cognitif et affectif de l’être humain

En 1999, face au retard de la France en matière de prise en charge de l’autisme, la Fondation de France lance son propre programme de recherche avec une conviction : pour avancer, il faut dépasser les divergences entre spécialistes et engager des recherches pluridisciplinaires. En 20 ans, la Fondation a investi 9,5 millions d’euros pour soutenir 130 projets qui ont changé en profondeur, le paysage de la recherche française sur l’autisme.

Notre programme « Recherche sur l’autisme » s’articule autour de deux axes prioritaires :

  • Étudier les mécanismes du neuro-développement « normal » et pathologique chez l’enfant pour permettre une meilleure compréhension des trajectoires atypiques caractéristiques de l’autisme ;
  • Faciliter le diagnostic précoce et la prévention ;
  • Encourager la recherche sur les mécanismes d’apprentissage de l’enfant, et le développement de stratégies éducatives et thérapeutiques innovantes.

Encourager la poursuite des recherches pluridisciplinaires

En engageant l’ensemble des chercheurs dans une approche collaborative et pluridisciplinaire (neuropsychologie, pédiatrie, sciences cognitives, neuro-imagerie, modélisation, génétique, sciences de l’éducation…), la Fondation de France favorise le partage de méthodes de recherche et contribue ainsi à faire avancer efficacement les connaissances sur les troubles autistiques.

Pour sélectionner et soutenir les projets proposant des approches originales et innovantes permettant de mieux comprendre le développement cognitif typique de l’enfant et de l’autisme, la Fondation de France suit un processus rigoureux d’appel à projets :

1
Appel à projets
2
Transmission du dossier de demande de subvention
3
Présélection des projets
4
Instruction par les experts pour vérifier la qualité des projets
5
Décision de financement par le comité de 12 experts bénévoles
6
Suivi, évaluation et valorisation des savoir-faire

Pourquoi choisir la Fondation de France pour soutenir la recherche sur les troubles autistiques ?

LE MEILLEUR CHOIX D’ACTION

Ces dernières décennies l’action de la Fondation de France a fait progresser la connaissance sur les causes et les traitements de l’autisme, contribuant à l’amélioration de la prévention, la détection et la prise en charge des troubles associés.

L’EFFICACITÉ DU DON

Pour tous nos programmes, les comités d’experts bénévoles identifient et sélectionnent les meilleurs projets selon des critères d’efficacité spécifiques : niveau d’excellence du projet et du porteur de projet, potentiel d’innovation thérapeutique, projet collaboratif…

LA RIGUEUR

Notre action s’appuie sur une gestion rigoureuse des fonds issus de votre générosité. Les dons et les legs fléchés vers la cause « Recherche sur l’autisme » sont strictement affectés à cette cause. Les projets soutenus sont ensuite suivis de près par nos experts.

LA TRANSPARENCE

Une question ? Notre équipe relations donateurs reste à votre disposition. Par ailleurs, les donateurs sont informés régulièrement des actions menées grâce à leur générosité (newsletters, infos sur le site…), et de l’impact réel de leurs dons.

Vos dons en action pour soutenir la cause « Recherche sur l’autisme »

5 projets financés en 2018

Sur 37 projets présentés

130 projets soutenus

C’est le nombre de projets financés depuis 1999

9.5 millions d’euros

C’est le montant total investi dans des projets de recherche par la Fondation de France depuis 1999

Zoom sur deux projets « Recherche sur l'autisme » financés grâce à vos dons

L’implication du taux de sérotonine dans l’émergence de troubles du spectre autistique (Paris)

La sérotonine, souvent appelée « hormone du bonheur », a une grande influence sur notre humeur. Une carence en sérotonine conduit ainsi à la dépression et peut être traitée avec des antidépresseurs. Or, la prise d’antidépresseurs chez la femme enceinte est fortement suspectée d’être responsable de l’apparition d’anomalies cérébrales et d’altérations comportementales observées chez les jeunes enfants. S’il est admis qu’un excès de sérotonine sanguin induit des troubles du développement conduisant à des syndromes autistiques, nous ne savons presque rien des conséquences d’un manque de sérotonine maternelle. Outre une connaissance fine du rôle de la sérotonine, cette étude doit permettre d’identifier, chez la femme, de nouveaux biomarqueurs afin de déceler en amont un possible risque, pour la descendance, de développer des troubles du développement. Elle permettra, à terme, une meilleure sensibilisation du personnel médical dans la prise de décision du traitement le plus approprié, chez la femme enceinte, pour éviter un développement anormal du cerveau fœtal.

Un modèle d’intervention précoce adapté aux jeunes enfants de 12 à 48 mois (France, Suisse, Belgique)

Il est primordial d’intervenir de manière précoce et de façon individualisée, globale et coordonnée pour traiter les troubles autistiques. À ce titre, le modèle d’intervention précoce de Denver (ESDM), fondé sur les acquis les plus récents de la psychologie du développement fait office d’exemple. Il permet d’installer et d’organiser des ateliers éducatifs centrés sur les apprentissages, la communication et l’habilité sociale et cognitive. L’étude, réalisée sur 180 enfants pris en charge dans 6 centres, en France, en Suisse et en Belgique, vise à évaluer l’efficacité de cette intervention précoce sur le développement des enfants autistes, venus des États-Unis, dans un contexte culturel francophone.

86% de votre don pour les projets (sélection, mise en œuvre, suivi)
32 comités composés de 312 experts reconnus dans leur domaine
Une utilisation efficace de votre don pour soutenir les meilleurs projets de solidarité conduits en France
1 gestion rigoureuse et une transparence récompensées à de multiples reprises
50 ans d’engagement au service de l’intérêt général

Transformez son impôt en générosité

Vos dons à la Fondation de France, ponctuels ou réguliers, sont déductibles à 66% de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

Votre don -66%

Ainsi, un don de 300€ par exemple, réduit votre impôt de 198€, il ne vous coûte en réalité que 102€, mais la fondation bénéficiera bien de 300€ pour poursuivre ses actions.

Votre don -66%

Pour mieux gérer vos intérêts et agir selon vos convictions les experts de la Fondation de France ont rédigé pour vous un guide de référence sur la fiscalité pour répondre à vos principales questions.

Je reçois par e-mail le guide fiscal Fondation de France

Pour recevoir le guide fiscal, veuillez rentrer les informations ci-dessous :

  • Vos coordonnées seront uniquement utilisées pour vous envoyer le guide fiscal et faire appel à votre générosité. En savoir plus sur l'utilisation de vos données

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Vos contacts
Fondation de France

Notre équipe est à votre écoute pour répondre à toutes vos questions.

Vos contacts Fondation de France

Mathieu, Violaine, Amina et Philomène sont à votre disposition.

01 44 21 87 00 donateurs@fdf.org

Pour nous écrire :

Relations Donateurs
Fondation de France
40 avenue Hoche
75008 Paris

La Fondation de France

Parce qu'elle est la fondation de toutes les causes, la Fondation de France accompagne toutes les envies d'agir dans l'intérêt général, et cela depuis 50 ans déjà.

Mathieu, Violaine, Amina et Philomène sont à votre disposition.

01 44 21 87 00 donateurs@fdf.org